L'équipe d'évaluateur(trice)s / clinicien(ne)s
Chaque année, le MusicFest Québec fait appel à une équipe d'évaluateurs / cliniciens* professionnels de grande réputation. Plusieurs de ces évaluateurs sont des chefs d'orchestre hautement reconnus dans leur milieu (que ce soit les vents, les cordes, les chorales, etc.) et sont également reconnus pour leur grande préoccupation pédagogique et artistique envers les concepts de jeu d'ensemble.

Suite à la prestation d'un ensemble, un des deux évaluateurs accompagnera celui-ci dans une salle de répétition afin de donner un atelier d'une durée de 20 minutes directement en lien avec la prestation effectuée.  

* Le masculin employé a pour but d'alléger le texte

Utilisez les flèches pour parcourir les biographies
de notre équipe d'évaluateur(trice)s 2018

  1. Alain Cazes
    Alain Cazes
    Tubiste et chef d'orchestre
    Premier Prix du Conservatoire de musique de Montréal en tuba et musique de chambre, Alain Cazes a poursuivi ses études aux États-Unis avec Joseph Novotny, Donald Harry et Ronald Bishop. Il a été tuba solo à l’orchestre de l’état de Paraïba au Brésil, membre du quintette de cuivres “Brass-IL” et professeur à l’Université fédérale de l’état de Paraïba. Il a enseigné à l’Université du Québec à Montréal, au Conservatoire de musique de Montréal et à l’Université de Montréal, où il a dirigé les orchestres d’instruments à vent, été responsable du secteur “cuivres” et enseigné le tuba, la musique de chambre et la direction d’orchestre à vent. Soliste à plusieurs occasions, il a exécuté les “premières” radiophoniques de plusieurs oeuvres canadiennes pour tuba, et donné des conférences se rapportant autant à la direction d’orchestre qu’aux cuivres. Il siège régulièrement aux jurys de concours ou festivals nationaux et internationaux. Il enseigne pendant la saison estivale dans différents camps musicaux dont le Centre d’Arts Orford, le Simposio Internazionale d’Ottoni à Ascoli en Italie, et le Domaine Forget. Tuba solo de l’Orchestre Métropolitain, il a joué avec l’Orchestre symphonique de Montréal et d’autres formations instrumentales dans le monde, sous la direction de chefs tels que; Mehta, Dutoit, Decker, Baudo, Foster, Kmura, Muller, Toppilow, Grossmann, Zukerman, Veltri, Nézet-Séguin et plusieurs autres. Il a été directeur du chœur de l’Orchestre Métropolitain, membre fondateur de la Philharmonie des vents du Québec. Alain Cazes est professeur à l’École de musique Schulich de l’Universiré McGill où il dirige les orchestres à vent, enseigne la direction et la musique de chambre. Il est directeur artistique de l’Orchestre Symphonique Pop de Montréal (OSPM) et a dirigé l’Orchestre Métropolitain et l’Orchestre Symphonique de Drummondville. Il est également l’auteur de plusieurs arrangements pour divers ensembles instrumentaux publiés aux éditions GAM. Il a réalisé un grand nombre d’arrangements pour Orchestre à vent et choeur mixte. Il est de plus vice-président de CIME musique.
  2. Jennifer Bell
    Jennifer Bell
    Saxophoniste et chef d'orchestre
    Saxophoniste, clarinettiste, flûtiste et chef d’orchestre Jennifer Bell est active sur la scène musicale montréalaise depuis 1985. Fondatrice des groupes Streetnix (FIJM 1987-2016) et Altsys Jazz Orchestra avec lequel elle s'est méritée un Prix Opus pour concert jazz de l'année. Jennifer Bell est également une évaluatrice et donne des causeries partout en Amérique du nord. Elle est chargée de cours au conservatoire de musique de McGill depuis 1985. Jennifer Bell s’est méritée des bourses de la fondation SOCAN, le conseil des arts et lettres du Québec et le conseil des arts du Canada. Saxophonist, clarinetist, flutist and conductor Jennifer Bell has been active on the Montréal scene since 1985. Jennifer is the co-founder of Streetnix, (FIJM 1987-2016) and Altsys Jazz Orchestra with whom she received a Prix Opus for Jazz Concert of the Year. Jennifer Bell is also a clinician and adjudicator throughout North America and has taught at the McGill Conservatory since 1985. Jennifer has received grants from the SOCAN Foundation, the conseil des arts et lettres du Québec and the Canada Council for the Arts.
  3. Jonathan Dagenais
    Jonathan Dagenais
    Chef d'orchestre, compositeur/arrangeur et professeur
    Jonathan Dagenais est titulaire d’une maîtrise (M.Mus) en direction d’orchestre à vents de l’Université McGill et d’un baccalauréat (B.Mus) en techniques d'écriture de l'Université de Montréal. Enseignant aux niveaux collégial, universitaire et secondaire (direction, composition, écriture et formation auditive), M. Dagenais poursuit également une carrière de compositeur pour orchestre à vents. Ses œuvres ont été interprétées à plusieurs reprises par des ensembles universitaires canadiens, elles figurent sur plusieurs enregistrements professionnels et certaines d’entre elles se retrouvent au répertoire des œuvres imposées du MusicFest Canada depuis 2009. Ses compositions sont présentement éditées et publiées à travers le monde aux Éditions Eighth Note Publications et Hafabra Music. Jonathan Dagenais possède une carrière de direction très active. Depuis sa fondation en 2005, il est directeur musical et artistique de l’Orchestre à Vents Non Identifié (OVNI), une harmonie de concert montréalaise qu’il a co-fondé et qui est dédiée à l’écoute collective, au travail de sonorité orchestrale, à la sensibilité d'interprétation et à l’humour. En 2010-2011 et 2017-2018, il a été chef d'orchestre et directeur artistique du McGill Wind Orchestra (Orchestre à Vents de l'Université McGill) et il été chef invité à l’Orchestre Symphonique Pop de Montréal (OSPM) en 2012. Il dirige également le Cercle Philharmonique de Saint-Jean-sur-Richelieu depuis septembre 2012. Finalement, depuis septembre 2015, il est directeur musical et artistique de l’Orchestre de Jeux Vidéos (OJV), une formation montréalaise qui se consacre à l’interprétation de la musique tirée de bandes sonores de jeux vidéo. Étant lui-même, depuis longtemps, un grand fan de jeux vidéo et de la musique de ceux-ci, ce « mariage artistique » fut des plus naturels. M. Dagenais est annuellement engagé comme chef d’orchestre lors de sessions estivales dans certains camps musicaux québécois et comme chef invité pour plusieurs ensembles honorifiques canadiens. Il siège régulièrement en tant que juge-évaluateur et/ou clinicien dans plus de 30 festivals et compétitions musicales à travers l'Amérique du Nord. Il a été sélectionné comme chef d’orchestre de l’édition 2013 de l’Harmonie Nationale des Jeunes du Canada, soit la plus prestigieuse harmonie honorifique au pays. Depuis 2017, il est le directeur artistique du MusicFest Québec. Il prévoit débuter un doctorat en direction musicale dans les prochaines années. Site Web officiel de Jonathan Dagenais : http://www.jonathandagenais.net
  4. Daniel Descôteaux
    Daniel Descôteaux
    Pédagogue et chef d'orchestre
    Daniel Descôteaux détient une maîtrise en direction d’orchestre de l’Université de Calgary où il a enseigné la didactique de l’enseignement de la musique. Il possède également un baccalauréat en Jazz Studies de l’Université Concordia et un baccalauréat en enseignement de la musique de l’UQAM. Durant sa carrière, il a été responsable de la concentration-musique de Mont-Tremblant où il a dirigé les principaux orchestres à vent et les orchestres de jazz, il a dirigé l’Orchestre symphonique de l’École Curé-Antoine-Labelle de la Commission scolaire de Laval et la Grande fanfare de l’Université de Montréal. Il a enseigné la direction d’orchestre à l’UdeM et il a été invité comme clinicien dans plusieurs commissions scolaires et dans les différents congrès. De plus, il a participé à l’élaboration des programmes de musique pour le Ministère de l’éducation. Par la suite, il a implanté les programmes de chant choral dans les écoles primaires de la Commission scolaire des Laurentides. Il a été récipiendaire de 2 prix en éducation pour souligner son implication dans le milieu scolaire et sa contribution dans le développement de l’enseignement de la musique. Juge pendant plusieurs années au Musicfest et au Festival des harmonies et des orchestres du Québec, il revient à ce titre cette année après plusieurs années d’absence.
  5. Louis-Philippe Bonin
    Louis-Philippe Bonin
    Saxophoniste
    Formé par Jean-François Guay à l’Université de Montréal et passionné par le répertoire de son instrument, il se perfectionne principalement auprès de Timothy McAllister (University of Michigan) ainsi que les grands solistes européens (Claude Delangle, Arno Bornkamp, Christian Wirth,…). Il participe à de nombreux évènements prestigieux tels que le Congrès mondial du saxophone (Écosse, France), le Jean-Marie Londeix International Saxophone Competition (Bangkok,Thailande), l’Université Européenne du Saxophone (France) ainsi que le Arosa Saxophone Course (Suisse). Il a été invité à titre de soliste entre autres avec l’Orchestre philarmonique de la Moldavie, l’Orchestre à Vent Non Identifié et la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ), avec qui il est invité à jouer en tournée dans le cadre du spectacle jeune public « Les Fonoformies ». Le plus récent concert de l’Ensemble SaxoLogie, un quatuor de saxophones qu’il a fondé en 2012, a été coproduit par la SMCQ et la Chapelle historique du Bon-Pasteur dans le cadre de la série Hommage à John Rea. Il est régulièrement demandé comme jury ainsi que pour donner des classes de maître et des cliniques pour de nombreuses organisations et institutions comme la Fédération des harmonies et orchestres symphoniques du Québec (FHOSQ) et le MusicFest Quebec, l’Université de Montréal et le Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec. Actuellement, Louis-Philippe est professeur de saxophone pour de nombreuses institutions, notamment au Cégep de Saint-Laurent et le Camp Musical du Lac-Saint-Jean . Il est également directeur artistique de l’Ensemble SaxoLogie et artiste clinicien pour les saxophones YAMAHA ainsi que les anches LÉGÈRE.
  6. Isabelle Héroux
    Isabelle Héroux
    Guitariste et professeure
    Isabelle Héroux est professeure agrégée au département de musique de l'UQAM ou elle enseigne la pédagogie et la guitare. Possédant une double formation, soit en éducation musicale (Ph. D. Université Laval) et en interprétation de la guitare (Diplôme de concertiste, École Normale de musique de Paris et 1e Montréal), elle est active dans les deux domaines. En plus du Groupe de recherche interdisciplinaire sur les arts vivants (GRIAV), Isabelle Héroux est membre du laboratoire de recherche en enseignement de la musique du département de musique de l’UQAM (LAREM), du Laboratoire de recherche en formation auditive et en didactique instrumentale (LaRFADI) ainsi que de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM). Elle a publié différents ouvrages pédagogiques pour l’enseignement de la guitare, dont le manuel de référence pour l’enseignement collégial À vos guitares! Prêts? Partez! Ses intérêts de recherche portent sur la pédagogie et la didactique de la guitare, le développement de matériel pédagogique, la psychologie cognitive ainsi que sur la recherche création en interprétation et plus particulièrement sur les processus créatifs à l’œuvre dans le travail d’interprétation. Active comme interprète sur la scène nationale et internationale, Isabelle Héroux s’est produite en Europe, en Asie, en Amérique du Nord et en Amérique du sud et a enregistré pour Radio-Canada, le canal Savoir et le canal Bravo!. Elle compte à son actif cinq enregistrements, soit un disque solo intitulé «Regard» sur étiquette XXI-21 productions; un disque en duo de guitares avec le Duo Alba ¡Viva Espana!, sur étiquette Atma; trois disques flûte et guitare avec le Duo Piazzolla, Musique du Monde », sur étiquette SNE; «Georges Delerue, musique pour guitare et pour flûte», sur étiquette DCM; et ¡Tango Classico!, sur étiquette Société métropolitaine du disque, Espace 21.
  7. Élisabeth Dubé
    Élisabeth Dubé
    Violoncelliste
    Issue d’une famille de musiciens, Elisabeth Dubé commence sa formation musicale dès son jeune âge. Toutefois, c’est à l’adolescence qu’elle entreprend l’étude du violoncelle dont elle poursuit l’apprentissage dans la classe de Denis Brott au Conservatoire de musique de Montréal où elle obtient son diplôme d’études supérieures. Boursière de plusieurs prix tels que; la Fondation Mc Abbie, l’Aria International summer Academy, Music Academy of the West, Dallas Summer Festival... elle se perfectionne aux États-Unies auprès de P. Frame, R. Aaron et de chefs tels que J. Tates, J. Talmi et F.-P. Decker. D’ailleurs à travers son parcours, on a pu l’entendre comme soliste avec plusieurs ensembles dirigés par A. Brott, R.Armenian et Y. Nézet-Séguin entre autres. Par la suite, elle travaille comme violoncelle-solo pour les Jeunes Virtuoses de Montréal, pour La Chapelle de Montréal avec Y. Nézet-Séguin et en Suède pour Umea Symfoni Orkester avec R.Goodman. À son retour au Québec, elle fut membre de McGill Chamber Orchestra, Angèle Dubeau et La Pièta, de l’Ensemble Tango Montréal, du Quatuor de Montréal, l’Orchestre de chambre de Montréal, du Quatuor Racines avec Denis Plante, du Quatuor Artémuse avec Marie-Andrée Ostiguy et plus encore…en plus d’être active sur la scène populaire avec Ginette Reno, Céline Dion et plusieurs autres. Sa passion pour la musique lui ouvre les portes de l’enseignement du violoncelle et de l’orchestre à cordes dans un programme art-études à la Commission scolaire de Laval où elle œuvre depuis plus de quinze ans. D’ailleurs, elle obtient une maîtrise en enseignement des arts à l’UQAM en 2016. Aujourd’hui, Elisabeth Dubé est toujours active sur les scènes du Québec, en enseignement de la musique et elle s’est engagée dans un projet de recherche d’Espace Transition en collaboration avec le CHU Ste-Justine pour développer des ateliers de violoncelle et évaluer l’influence de la pratique d’un art.
  8. Nancy Ricard
    Nancy Ricard
    Violoniste
    Nancy Ricard est originaire de l'Outaouais, Nancy y termina un diplôme d'études supérieures en violon au Conservatoire de Musique de Gatineau dans la classe de Joan Milkson. Récipiendaire d'une bourse d'étude du Centre National des Arts d'Ottawa, diplômée de maîtrise à l’Université McGill dans la classe de Denise Lupien, ancien violon solo de l’Orchestre Métropolitain, Elle obtient la mention “haute distinction” pour ses talents d’interprète. Ses expériences musicales la mènent en Europe, en Asie, en Amérique du Sud auprès de chefs de renom, parmi lesquels James Levine, Valery Gergiev, Christoph von Dohnanyi et Gustavo Dudamel. Elle enrichit son expérience orchestrale, à la fois sur la scène canadienne et internationale. Sa présence à l'Orchestre du Festival de Verbier en Suisse, à l’Orchestre Mondial des Jeunesses Musicales Internationales en Allemagne et au sein d’ensembles majeurs du Québec lui a permis d’affirmer sa place comme musicienne d’orchestre et d’engager une carrière prometteuse. Nancy Ricard se produit avec l'Orchestre Métropolitain depuis 2005 et devient en 2011 solo de la section des deuxièmes violons. Nancy est aussi membre de l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières depuis 2010 et de la Sinfonia de Lanaudière. Elle se produit à l’occasion avec l’Ensemble I Musici de Montréal, l’Orchestre Symphonique de Montréal et plusieurs autres orchestres de la grande métropole. Depuis plusieurs années, elle partage sa passion en enseignant le violon et en organisant des concerts de musique de chambre avec ses collègues de l’Orchestre Métropolitain ainsi qu’avec son conjoint David Jomphe.
  9. Josée Laforest
    Josée Laforest
    Flûtiste et chef d'orchestre
    Josée Laforest est détentrice d'une maîtrise en direction d'harmonie (Wind conducting) et d'un baccalauréat en musique (interprétation flûte) de l'Université McGill ainsi que d'un baccalauréat en enseignement de la musique de l'UQAM. Elle a obtenu un diplôme d'études collégiales en musique/interprétation flûte, au Conservatoire de musique de Montréal. Elle est professeure accréditée de la méthode Suzuki pour flûte et compte 21 ans d'expérience en enseignement au niveau secondaire. Elle a étudié la direction avec les plus grands chefs d'harmonie tant au Canada qu'aux États-Unis. Elle a dirigé comme chef invitée, La Sinfonia de Lanaudière, la Musique du 22e régiment, l'Harmonie élite du Québec de la FAMEQ, l'Honour Band de la Quebec Band Association, les harmonies du Camp musical d'Asbestos et l'orchestre du Camp musical de Lanaudière, l'Orchestre à vents prestige du Québec (OVPQ) et fut chef de l'Orchestre des jeunes de Westmount et de Joliette. En 1998, elle fonda l'École de musique Laforest avec son père, et créa l'Harmonie Jeunesse et l'Harmonie Détente. Josée Laforest a dirigé également divers ensembles musicaux, dont l'Harmonie Calixa-Lavallée, le Chœur Sorel-Tracy et l'Orchestre symphonique Classica. Formatrice pour la Fédération des harmonies et orchestres symphoniques du Québec, elle offre des formations et des sessions de coaching en direction et préparation en vue d'une performance. En 2001, elle a reçu les honneurs de la Femme de l'année, de la Personnalité culturelle et en 2006, nommée Citoyenne émérite pour son apport musical dans la région de Sorel-Tracy, la médaille du Jubilé de diamant de la Reine en 2012 et la médaille de l'Assemblée nationale en 2015.
  10. François Dorion
    François Dorion
    Chef d’orchestre et enseignant
    François Dorion dirige la Musique des Voltigeurs de Québec depuis 1997 ainsi que l'Harmonie de Charlesbourg, orchestre qu'il a fondé en 1993. Avec ses deux orchestres il a commandé ces dernières années des œuvres à Jan Van der Roost, Bert Appermont et Philip Sparke. Il compte neuf disques à sa discographie, ayant enregistré plusieurs œuvres maitresses du répertoire d'ensemble à vent, des titres de styles variés ainsi qu'un disque de Noël. Il est enseignant au secondaire en musique au Séminaire Saint-François. Depuis quelques années il compose des œuvres pour ses élèves et plusieurs sont publiées chez Hal Leonard. M. Dorion a enseigné la direction d'orchestre à plusieurs reprises à l'École de musique de la Réserve des Forces Canadiennes. Il est présentement titulaire d'une charge de cours à la maitrise en direction d'orchestre à la Faculté de musique de l'Université Laval. Il est un chef et pédagogue reconnu, et donne régulièrement des ateliers en direction d'ensemble à vent. Depuis quelques années, M. Dorion dirige également des orchestres symphoniques et ensembles à cordes, notamment lors du Congrès eucharistique, du Festival Eurochestries et lors de l'enregistrement de la Symphonie des lampes allumées et Yahndawa' de François Couture. Il a étudié la direction d'orchestre auprès de Gilles Auger à Québec, et lors de stages de perfectionnement avec Otto Werner Mueller au Domaine Forget, Craig Kirchhoff au Ithaca College et Mark Davis Scatterday au Summer Wind Conducting Symposium de l'Université de Calgary. En 2015 il a complété une maitrise en direction d'orchestre à vent avec Alain Cazes. Natif de Québec, François Dorion a étudié le saxophone, la percussion, la composition et la direction au Cégep de Sainte-Foy et à l'Université Laval. À la fin de ses études universitaires il a dirigé la création sur disque de la pièce " Éclats et mouvements " d'Isabelle Marcoux en collaboration avec François Morel. Dès le début de sa formation, il travaille au sein de différents groupes amateurs comme directeur musical. De 1989 à 1994, il est membre de l'Harmonie des Cascades de Beauport. Il a enseigné à divers camps musicaux et joint la Musique des Voltigeurs de Québec en 1991, à titre de percussionniste. En 2002, François Dorion est récipiendaire du prix Pierre-Garon, la plus haute distinction culturelle décernée par la ville de Charlesbourg. Il est également récipiendaire de la médaille du jubilé de diamant de la reine Élizabeth II.
  11. Michel Lambert
    Michel Lambert
    Trompettiste et professeur
    Michel Lambert détient un Baccalauréat en interprétation jazz de l'Université Concordia et une Maitrise en interprétation classique de l'Université de Montréal. Cette solide formation d'instrumentiste permet à Michel d'œuvrer dans différents domaines musicaux. C'est ainsi qu'il s'est régulièrement produit au sein de l'Orchestre Métropolitain de Montréal, de la Société de musique contemporaine du Québec, de l'Orchestre du Festival de Lanaudière et qu'il a participé à plus de 250 spectacles avec la production canadienne de la comédie musicale Le Fantôme de l'Opéra. Présentement professeur agrégé et responsable du programme jazz à l'École de musique de l'Université de Sherbrooke, Michel possède une vaste expérience dans le domaine de l'éducation. Il a entres autres enseigné la trompette à une multitude d'étudiantes et étudiants à l'intérieur de plusieurs écoles à vocation musicale. Il a aussi été titulaire des classes de trompettes classiques et jazz au Cégep Saint-Laurent, au Cégep Marie Victorin, à l'Université du Québec à Montréal et à l'Université Concordia. Son expertise et sa pédagogie lui permettent d'être invité régulièrement à titre de juge au Jazzfest des jeunes du Québec, au Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec, au Concours soliste de la Fédération des harmonies et orchestres symphoniques du Québec ainsi qu'au Musicfest Canada. Michel est aussi artiste clinicien pour Yamaha Canada.
  12. Valérie Arseneault
    Valérie Arseneault
    Altiste professionnelle et enseignante
    C’est à l’Université de Montréal, dans la classe de Jutta Puchhammer, que Valérie complète une maîtrise en interprétation de l’alto. Elle aura l’occasion pendant ses études d’aller se perfectionner au CNSMD de Lyon, dans la classe de Jean-Philippe Vasseur. Intégrant rapidement la vie professionnelle, elle se produit avec de nombreux orchest res québécois, canadiens et internationaux. Outre deux saisons avec l’orchestre de chambre la Piétà et Angèle Dubeau au poste d’alto solo, on peut l’avoir aperçu dans plusieurs orchestre tels que Les Violons du Roy, les Grands Ballets Canadiens, le New Köln Philharmonic Chamber Orchestra ou encore l’orchestre de l’Opéra National de Lyon. À titre de soliste, elle sera invitée à jouer un concerto pour alto accompagnée de l’orchestre de chambre français Archangelo à Napluse, en Palestine. Au cours des dernières années, elle participe à plusieurs festivals et académies, tels que l’Orchestre National des Jeunes du Canada, le Amercian Institute of Musical Studies à Graz, en Autriche, ou l’Orchestre du Festival de Verbier en Suisse. À Verbier, elle aura la chance de jouer sous la direction de chefs prestigieux tels que Valery Gergiev, Charles Dutoit ou Neeme Järvi, ainsi que d’accompagner des solistes de renommée internationale tels que Martha Argerich, Mischa Maïsky, Joshua Bell, Maxim Vengerov et Nelson Freire. Grâce à ses voyages, elle suivra plusieurs classes de maître avec, notamment, Tabea Zimmermann en Allemagne, Thomas Selditz en Autriche, Gérard Caussé en France, Judith Busbridge en Angleterre, ainsi que James Dunham, Atar Arad, David Rose, Heidi Castleman et Neal Gripp du côté américain. Son intérêt pour la musique baroque jouée sur instruments anciens débute dès ses premières années de formation alors qu’elle approche pour la première fois l’interprétation historisante en participant à la production de l’atelier lyrique de l’Université de Montréal, l’opéra de Monteverdi Le couronnement de Poppée, avec Margaret Little. Elle participe ensuite à un stage autour de la musique baroque française avec l’académie d’été de Tafelmusik à Toronto, sous la direction de Jeanne Lamon. Suite à son parcours universitaire, elle entame une année de perfectionnement à l’interprétation du répertoire de musique classique et romantique sur instruments d’époque à l’Abbaye aux Dames de Saintes, en France. Lors de cette formation, elle participera notamment à un festival de musique de chambre à Brno, en République Tchèque, ainsi qu’à un stage de recherche et d’édition à l’Abbaye de Royaumont. Elle tiendra également le rôle d’alto solo au sein du Jeune Orchestre Atlantique, sous la direction de David Stern, Alessandro Moccia et Florence Malgoire. Par ailleurs, lors de son séjour à Verbier, elle aura l’honneur de suivre une classe de maître avec David Suzuki sur les cantates de Bach au sein d’une petite formation de musique de chambre. Avec l’Opéra Fuoco à Paris, dirigé par David Stern, elle accompagne la soliste Karine Deshayes dans un enregistrement de cantates romantiques françaises sous étiquette Zigzag. De retour à Montréal, elle se produit régulièrement au sein de l’ensemble baroque Arion. Enfin, avec un grand désir de transmettre son amour de la musique aux plus jeunes, elle enseigne présentement au Collège Régina Assumpta, et se voit offrir, en septembre 2014, le poste de professeure d’alto au Cégep St-Laurent.
  13. Alexandre Éthier
    Alexandre Éthier
    Guitariste professionnel
    Alexandre Ethier est né en 1978, à St-Aimé, au coeur de la Montérégie. Dès son jeune âge, son père guitariste lui enseigne les rudiments de la guitare classique. Cependant, ce n'est qu'à l'âge de 17 ans qu'Alexandre se consacre sérieusement à cet instrument. Puis, il étudie notamment avec José Harguindey, Alvaro Pierri, et à Chicago avec le grand maître et compositeur Sergio Assad. En 2000, il rencontre Richard Desjardins qui devient un ami. De retour d'une tournée à Toulouse où il assurait la première partie du chanteur, Alexandre Éthier fonde Forestare, un ensemble de douze guitares classiques et d'une contrebasse. Forestare compte plus de 200 concerts à sa feuille de route, plusieurs participations à des festivals internationaux au Québec, en France et au Chili, et est récipiendaire, entre autres, du Félix de l'album instrumental de l'année en 2007. Après plus de 10 années d'existence, la qualité de ses concerts et sa contribution à l'avancement du répertoire pour ensemble de guitares ont fait de Forestare l'un des ensemble les plus respectés au monde. Parallèlement, Alexandre Éthier poursuit sa carrière de soliste et de chambriste en se produisant aux côtés d'Alexandre DaCosta et de Wonny Song, au sein du Trio Guitares Nomades en plus d'être l'invité du Quatuor Alcan, du L.A. String Quartet et du Orchestra London sous la direction de Jean-Philippe Tremblay en février 2012. Alexandre est professeur pour Partageons l'Espoir, un organisme qui vient en aide aux jeunes du Sud-Ouest de Montréal. Il est l'instigateur du programme "El Sistema" qui y a été implanté en septembre 2013. Des cours d'ensemble de guitares, d'ensemble de violons et de choeur y sont offerts gratuitement et ce trois fois par semaine, pour l'instant. En septembre 2014, Alexandre implante un autre programme "El Sistema" à la Maison Kekpart de Longueuil, qui est un organisme oeuvrant auprès de jeunes adolescents en difficulté. Il enseigne également au Camp musical Père Lindsay depuis plusieurs années, et est l'initiateur du Projet musical Kitcisakik, qui offre gratuitement des cours de musique sous forme de camp musical, ainsi que des concerts de haut niveau aux jeunes Anicinape de cette Communauté du Parc de la Vérendrye. En septembre 2014, Alexandre a effectué une première tournée de concerts intitulée Soleil d'Espagne: Vie et poésies de Lorca, en compagnie du violoniste Alexandre DaCosta et du poète et chanteur Richard Desjardins à la narration. Un an plus tard, Alexandre enregistre un troisième album avec Forestare. Celui-ci consacré à la musique baroque, a été enregistré sous l'étiquette 2xHD, avec le renommé producteur André Perry ainsi que le musicologue Georges Nicholson à la réalisation.
  14. Marie-Laurence Primeau
    Marie-Laurence Primeau
    Flûtiste à bec
    Artiste polyvalente, Marie-Laurence Primeau mène une carrière active en musique ancienne passant aisément de la flûte à bec à la viole de gambe. Elle se produit au sein d’ensembles tels que les Boréades de Montréal, le Consort des Voix Humaines, la Cigale, les Idées Heureuses, les Voix Baroques et le Toronto Masque Theatre. Marie-Laurence est également membre de l'ensemble Flûte Alors, seul quatuor de flûtes à bec professionnel établi au Québec. On a pu la voir et l’entendre lors de prestigieux festivals au Canada, aux États-Unis et au Mexique, et a pris part à divers enregistrements sous étiquette ATMA Classique. Outre ses apparitions en concert, elle enseigne à la Toronto Early Music Players Organization, à la Société de flûte à bec de Montréal et au centre musical CAMMAC. Boursière du CALQ et membre fondateur des Jardins chorégraphiques, Marie-Laurence se taille une solide réputation comme danseuse baroque. En plus d’apporter à son jeu une dimension particulière, la danse est pour elle une merveilleuse symbiose entre son besoin constant de bouger et la musique qui la passionne.
  15. Sylvie Allaire
    Sylvie Allaire
    violoniste et professeure/chef d’orchestre
    Professeure renommée et reconnue à Montréal, madame Allaire enseigne le violon depuis plus de 35 ans. Elle enseigne la classe de violon au CÉGEP Vanier depuis 2004, ainsi que les classes d’ensemble. Sylvie Allaire a eu une longue carrière comme musicienne d’orchestre et depuis plus de trente ans a été membre des orchestres symphoniques de Laval, Trois Rivières, Longueuil et Les Grands Ballets Canadiens de Montréal.
  16. Josée Campeau
    Josée Campeau
    Violoncelliste
    Josée Campeau est née à Montréal en 1972. Attirée par la musique dès son plus jeune age, un parcours artistique se dessine et elle se retrouve à l’école Le Plateau ou elle choisira le violoncelle comme instrument. Elle sera admise au conservatoire de musique de Montréal à l’age de 10 ans et y obtiendra un diplôme d’interprétation en 1992. Elle ira se perfectionner auprès de Michel Strauss, professeur au CNSM de Paris, et par la suite avec Hélène Gagné à l’université Concordia. Josée a aussi été membre de l’Orchestre nationale des jeunes du Canada en 1990, et participé à la série “jeunes artistes” de Radio Canada. Ayant toujours été attiré par l’improvisation et le processus créatif, Josée rencontre au fil du temps des musiciens et professeur(e)s qui l’amène à explorer et élargir son langage musical. Elle assistera en autre à des stages d’improvisation avec David Darling (Music for People), Julie Lyon Lieberman ( Strings without boundaries) et Helmut Lipsky (CLAZZ Tuscany). Cette démarche créative amènera Josée a développer un ménage heureux de pop rock, musique du monde et improvisation libre, teinté de blues et de jazz. Son intérêt grandissant pour la scène l’amène a se joindre au Cirque Du soleil en 1996. Elle participera à la création du spectacle ‘’Quidam’’ qui sera en tournée pendant plus de 20 ans . Elle y sera violoncelliste de la création jusqu’à la fin de ce spectacle en 2016. Plus de 6000 représentations dans 43 pays, avec des participations au ‘’Jay Leno show’’ et ‘’David Letterman’’. Ses expériences professionnelles incluent aussi l’Orchestre Baroque de Montreal, l’orchestre de Ville Mont-Royal, membre des Wonder Trois-Quatre ( spectacle d’humour et musiques improvisées) et des improvisations et écriture de musique pour théâtre et danse. Josée Campeau est née à Montréal en 1972. Attirée par la musique dès son plus jeune age, un parcours artistique se dessine et elle se retrouve à l’école Le Plateau ou elle choisira le violoncelle comme instrument. Elle sera admise au conservatoire de musique de Montréal à l’age de 10 ans et y obtiendra un diplôme d’interprétation en 1992. Elle ira se perfectionner auprès de Michel Strauss, professeur au CNSM de Paris, et par la suite avec Hélène Gagné à l’université Concordia. Josée a aussi été membre de l’Orchestre nationale des jeunes du Canada en 1990, et participé à la série “jeunes artistes” de Radio Canada. Ayant toujours été attiré par l’improvisation et le processus créatif, Josée rencontre au fil du temps des musiciens et professeur(e)s qui l’amène à explorer et élargir son langage musical. Elle assistera en autre à des stages d’improvisation avec David Darling (Music for People), Julie Lyon Lieberman ( Strings without boundaries) et Helmut Lipsky (CLAZZ Tuscany). Cette démarche créative amènera Josée a développer un ménage heureux de pop rock, musique du monde et improvisation libre, teinté de blues et de jazz. Son intérêt grandissant pour la scène l’amène a se joindre au Cirque Du soleil en 1996. Elle participera à la création du spectacle ‘’Quidam’’ qui sera en tournée pendant plus de 20 ans . Elle y sera violoncelliste de la création jusqu’à la fin de ce spectacle en 2016. Plus de 6000 représentations dans 43 pays, avec des participations au ‘’Jay Leno show’’ et ‘’David Letterman’’. Ses expériences professionnelles incluent aussi l’Orchestre Baroque de Montreal, l’orchestre de Ville Mont-Royal, membre des Wonder Trois-Quatre ( spectacle d’humour et musiques improvisées) et des improvisations et écriture de musique pour théâtre et danse.