L'équipe d'évaluateur(trice)s / clinicien(ne)s
Chaque année, le MusicFest Québec fait appel à une équipe d'évaluateurs / cliniciens* professionnels de grande réputation. Plusieurs de ces évaluateurs sont des chefs d'orchestre hautement reconnus dans leur milieu (que ce soit les vents, les cordes, les chorales, etc.) et sont également reconnus pour leur grande préoccupation pédagogique et artistique envers les concepts de jeu d'ensemble.

Suite à la prestation d'un ensemble, un des deux évaluateurs accompagnera celui-ci dans une salle de répétition afin de donner un atelier d'une durée de 20 minutes directement en lien avec la prestation effectuée.  

* Le masculin employé a pour but d'alléger le texte

Utilisez les flèches pour parcourir les biographies
de notre équipe d'évaluateur(trice)s  2019

  1. Alain Cazes
    Alain Cazes
    Tubiste et chef d'orchestre
    Premier Prix du Conservatoire de musique de Montréal en tuba et musique de chambre, Alain Cazes a poursuivi ses études aux États-Unis avec Joseph Novotny, Donald Harry et Ronald Bishop. Il a été tuba solo à l’orchestre de l’état de Paraïba au Brésil, membre du quintette de cuivres “Brass-IL” et professeur à l’Université fédérale de l’état de Paraïba. Il a enseigné à l’Université du Québec à Montréal, au Conservatoire de musique de Montréal et à l’Université de Montréal, où il a dirigé les orchestres d’instruments à vent, été responsable du secteur “cuivres” et enseigné le tuba, la musique de chambre et la direction d’orchestre à vent. Soliste à plusieurs occasions, il a exécuté les “premières” radiophoniques de plusieurs oeuvres canadiennes pour tuba, et donné des conférences se rapportant autant à la direction d’orchestre qu’aux cuivres. Il siège régulièrement aux jurys de concours ou festivals nationaux et internationaux. Il enseigne pendant la saison estivale dans différents camps musicaux dont le Centre d’Arts Orford, le Simposio Internazionale d’Ottoni à Ascoli en Italie, et le Domaine Forget. Tuba solo de l’Orchestre Métropolitain, il a joué avec l’Orchestre symphonique de Montréal et d’autres formations instrumentales dans le monde, sous la direction de chefs tels que; Mehta, Dutoit, Decker, Baudo, Foster, Kmura, Muller, Toppilow, Grossmann, Zukerman, Veltri, Nézet-Séguin et plusieurs autres. Il a été directeur du chœur de l’Orchestre Métropolitain, membre fondateur de la Philharmonie des vents du Québec. Alain Cazes est professeur à l’École de musique Schulich de l’Universiré McGill où il dirige les orchestres à vent, enseigne la direction et la musique de chambre. Il est directeur artistique de l’Orchestre Symphonique Pop de Montréal (OSPM) et a dirigé l’Orchestre Métropolitain et l’Orchestre Symphonique de Drummondville. Il est également l’auteur de plusieurs arrangements pour divers ensembles instrumentaux publiés aux éditions GAM. Il a réalisé un grand nombre d’arrangements pour Orchestre à vent et choeur mixte. Il est de plus vice-président de CIME musique.
  2. Frédéric Demers
    Frédéric Demers
    Trompettiste
    Reconnu par ses pairs comme « l’un des meilleurs trompettistes et cornettistes canadiens » (International Trumpet Guild, É.-U.) et comme un des « 10 trompettistes canadiens qu’il faut absolument connaître » (ICI Musique), Frédéric Demers est très en demande en tant que soliste au sein de diverses formations musicales, et ce, principalement depuis l’enregistrement en 2008 de son disque solo Carnaval et Concertos. Parmi ses réalisations les plus marquantes, soulignons deux concertos qu’il a créés en 2013 : L’indécis, de Louis Babin, pour soliste aux six trompettes et orchestre ainsi que Romance et variations pour cornet solo et orchestre. Comme pigiste, Frédéric Demers est fréquemment appelé à assurer la première trompette dans différents orchestres, notamment l’Orchestre symphonique de Sherbrooke et de Trois-Rivières. Il a aussi joué avec presque tous les orchestres symphoniques du Québec, dont l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre Métropolitain et les l’Orchestre des Grands Ballets Canadiens. En 2006, il a effectué une tournée de six concerts en Allemagne avec trompette naturelle en compagnie de l’orchestre baroque The Netherlands Bach Society. La musique de chambre est une passion pour M. Demers. À ce chapitre, il a créé et autoproduit plusieurs concerts aux styles et répertoires variés. On peut entre autre découvrir les multiples facettes de son travail par le biais du concert théâtralisé, 8 trompettes et 1 piano. De plus, il a mis sur pied le trio Débonnaire, trio de cuivres voué à l’exploration du répertoire classique, pop et jazz. Frédéric Demers s’est aussi associé avec l’organiste Catherine Todorovski avec laquelle il performe le programme Sonnez grandes orgues et trompettes. Attiré par les musiques nouvelles, Frédéric Demers est membre fondateur de Magnitude6, quintette de cuivres et batterie et il y performe plusieurs projets par année. Dans le même créneau, c’est avec Sonia Paço-Rocchia qu’il a formé le duo Vibralib, consacré à la musique de création pour multiples trompettes et électroniques de tout genre. Demeurant très impliqué auprès des jeunes, Demers a démocratisé la trompette aux quatre coins du pays. En 2006, il a conçu et autoproduit un concert solo multimédia novateur : La trompette sous toutes ses formes où il y joue de sept types de trompettes différentes. En 2007, ce concert fut adapté en coproduction avec les Jeunesses Musicales du Canada, devenant Les 7 trompettes de Fred Piston : depuis, il a été présenté près de 500 fois devant plus de 50 000 jeunes de 3 à 12 ans dans plusieurs provinces canadiennes. En 2013, Demers en a fait une version pour soliste et orchestre qui s’intitule Fred Piston symphonise avec 7 trompettes; cette adaptation a déjà été présentée à cinq reprises devant un total de 4100 jeunes. Finalement, depuis 2014 Frédéric s’est associé avec le tubiste Samuel Lalande-Markon pour former le concert pour enfants, TNT – Trompette ‘N’ Tuba qui a fait près de 30 représentations depuis. En 2016, M. Demers a reçu le Mérite Estrien pour l’ensemble de son œuvre. Demers a obtenu son Doctorat en interprétation du cornet à pistons à l’Université de Montréal avec mention grande distinction. Il s’est aussi mérité un Artist Diploma à l’Université McGill, en plus du Prix au Conservatoire de musique de Montréal en trompette et du Prix en musique de chambre au Conservatoire de musique de Montréal.
  3. François Bernier
    François Bernier
    Chef d'orchestre
    Titulaire depuis mai 2015 d’un doctorat en direction d’orchestre, François Bernier occupe actuellement les postes de directeur musical et chef d’orchestre de l’Orchestre de l’Université de Sherbrooke (OUS – 50 musiciens) – orchestre qu’il a fondé il y a quinze ans et qu’il dirige depuis sa création – ainsi que de l’Ensemble à vents de Sherbrooke (EVS – 60 musiciens), orchestre à vents en résidence à l’Université de Sherbrooke, qu’il dirige depuis 17 ans. Sous sa baguette, l’EVS s’est classé, au cours des dernières années, au premier rang de la classe ouverte à maintes reprises lors du Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec, en plus de remporter le trophée Yamaha à cinq occasions. L’EVS est considéré actuellement comme l’un des meilleurs orchestres à vents du Québec. Membre du personnel enseignant de l’École de musique de l’Université de Sherbrooke, François Bernier est à l’origine du Concours Concerto de l’OUS. Depuis septembre 2015, il dirige aussi l’Ensemble à vents de Victoriaville (EVV). Diplômé de l’Université McGill (B.Mus., 1997) et titulaire de la bourse Leonard-Bernstein de l’Indiana University, François Bernier détient une maîtrise en direction d’orchestre (M.Mus., 2000) de l’Indiana University School of Music (Bloomington, Indiana). Il a d’ailleurs occupé le poste de chef d’orchestre assistant à l’opéra de cette université pour la saison musicale 2000-2001. Boursier de la Ville de Sherbrooke et d’Orchestra Canada, il a poursuivi sa formation pendant trois étés à la Pierre Monteux School for Orchestra Conductors and Musicians (2000-2002). Il a complété en 2015 ses études de doctorat en direction d’orchestre à l’Université de Montréal sous la direction de Jean-François Rivest et Paolo Bellomia. Au début de sa carrière, il a été très actif auprès des orchestres de jeunes et des harmonies du Québec. Il a été chef attitré des orchestres de jeunes de Joliette (2001-2006), Sherbrooke (2001-2006) et Shawinigan (2002-2003), ainsi que chef invité pendant quatre saisons estivales (2003-2006) au Camp musical de Lanaudière et dix saisons estivales (2003-2006, 2012-2017) au Camp musical d’Asbestos. Souvent demandé comme membre de jurys et clinicien, il agit aussi comme chef invité pour différentes associations ou comme répétiteur pour plusieurs formations. Il a en outre dirigé plusieurs concerts avec le Chœur symphonique de Sherbrooke. En 2005, François Bernier a été l’unique candidat des Amériques retenu parmi les 20 finalistes pour les épreuves devant orchestre lors du 49e Concours international des jeunes chefs d’orchestre de Besançon (France). En avril 2006, il a dirigé la première nord-américaine de la production de l’opéra Les Noces de Figaro de l’École de musique de l’Université de Sherbrooke d’après le nouveau livret en français d’Éric-Emmanuel Schmidt. Il a eu l'occasion de diriger une deuxième production d'opéra en avril 2013 avec L'Étoile d’Emmanuel Chabrier. À l’été 2006, à la tête de l’Orchestre symphonique des jeunes de Joliette, il a participé aux Orchestrades universelles de Brive-la-Gaillarde (France). En novembre 2009, François Bernier a été invité à diriger l’Orchestre d’Yverdon-les-Bains en Suisse romande. Au cours des dernières saisons, il a également été invité à diriger, à quelques reprises, l’Orchestre de musique de film de Sherbrooke (maintenant Orchestre du septième art). En avril 2018, il a agi comme chef invité au podium de l’Orchestre symphonique de Longueuil.
  4. Jennifer Bell
    Jennifer Bell
    Saxophoniste et chef d'orchestre
    Saxophoniste, clarinettiste, flûtiste et chef d’orchestre Jennifer Bell est active comme musicienne pigiste sur la scène musicale montréalaise depuis 1985. Fondatrice des groupes Streetnix (FIJM 1987-2018) et Altsys Jazz Orchestra avec lequel elle a joué en Amérique du nord et en Europe. Jennifer Bell est également une évaluatrice/clinicienne et donne des causeries à travers le pays. Elle est chargée de cours au conservatoire de musique de McGill depuis 1985. Jennifer Bell s’est méritée des bourses de la fondation SOCAN, le conseil des arts et lettres du Québec et le conseil des arts du Canada, ainsi que des prix du Conseil Québécois de la musique et la médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II.
  5. Jonathan Dagenais
    Jonathan Dagenais
    Chef d'orchestre, compositeur/arrangeur et professeur
    Jonathan Dagenais est titulaire d’une maîtrise en direction d’orchestre de l’Université McGill et d’un baccalauréat en techniques d'écriture de l'Université de Montréal. Enseignant aux niveaux collégial, universitaire et secondaire (direction, composition, écriture et formation auditive), M. Dagenais poursuit également une carrière de compositeur et arrangeur pour orchestre à vents. Ses œuvres ont été interprétées à plusieurs reprises par des ensembles universitaires et secondaires canadiens, elles figurent sur plusieurs enregistrements professionnels et certaines d’entre elles se retrouvent au répertoire des œuvres imposées du MusicFest Canada depuis 2009. Ses compositions sont présentement éditées et publiées à travers le monde aux Éditions Alfred Publishing, Eighth Note Publications et Hafabra Music. Jonathan Dagenais possède une carrière de direction très active. Depuis sa fondation en 2005, il est directeur musical et artistique de l’Orchestre à Vents Non Identifié (OVNI), une harmonie de concert montréalaise qu’il a co-fondé et qui est dédiée à l’écoute collective, au travail de sonorité orchestrale, à la sensibilité d'interprétation et à l’humour. En 2010 et 2017, il a été nommé directeur du McGill Wind Orchestra (Orchestre à Vents de l'Université McGill) et il été chef invité à l’Orchestre Symphonique Pop de Montréal (OSPM) en 2012. Il dirige également le Cercle Philharmonique de Saint-Jean-sur-Richelieu depuis septembre 2012. Depuis septembre 2015, il est directeur musical et artistique de l’Orchestre de Jeux Vidéos (OJV), une formation montréalaise qui se consacre à l’interprétation de la musique tirée de bandes sonores de jeux vidéo. Étant lui-même, depuis longtemps, un grand fan de jeux vidéo et de la musique de ceux-ci, ce « mariage artistique » fut des plus naturels. Finalement, pour l’année 2018-2019, il a été nommé chef invité pour le Ottawa Pops Orchestra. M. Dagenais siège régulièrement en tant que juge-évaluateur et/ou clinicien dans plus de 25 festivals et compétitions musicales à travers l’Amérique du Nord. Depuis 2017, il est d’ailleurs le directeur artistique du MusicFest Québec. Il est également engagé annuellement comme chef d’orchestre lors de sessions estivales dans certains camps musicaux canadiens et comme chef invité pour plusieurs ensembles honorifiques canadiens. Il a été sélectionné comme chef d’orchestre de l’édition 2013 de l’Harmonie Nationale des Jeunes du Canada, soit la plus prestigieuse harmonie honorifique au pays. Il est également chef d’orchestre partenaire et formateur en pédagogie musicale pour la compagnie Twigg Musique au Québec et Artiste Maître Éducateur pour la compagnie Yamaha Canada. M. Dagenais est présentement professeur invité à l’Université McGill. Site Web officiel de Jonathan Dagenais : http://www.jonathandagenais.net
  6. Isabelle Héroux
    Isabelle Héroux
    Guitariste et professeure
    Isabelle Héroux est professeure agrégée au département de musique de l'UQAM ou elle enseigne la pédagogie et la guitare. Possédant une double formation, soit en éducation musicale (Ph. D. Université Laval) et en interprétation de la guitare (Diplôme de concertiste, École Normale de musique de Paris et 1e Montréal), elle est active dans les deux domaines. En plus du Groupe de recherche interdisciplinaire sur les arts vivants (GRIAV), Isabelle Héroux est membre du laboratoire de recherche en enseignement de la musique du département de musique de l’UQAM (LAREM), du Laboratoire de recherche en formation auditive et en didactique instrumentale (LaRFADI) ainsi que de l’Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique (OICRM). Elle a publié différents ouvrages pédagogiques pour l’enseignement de la guitare, dont le manuel de référence pour l’enseignement collégial À vos guitares! Prêts? Partez! Ses intérêts de recherche portent sur la pédagogie et la didactique de la guitare, le développement de matériel pédagogique, la psychologie cognitive ainsi que sur la recherche création en interprétation et plus particulièrement sur les processus créatifs à l’œuvre dans le travail d’interprétation. Active comme interprète sur la scène nationale et internationale, Isabelle Héroux s’est produite en Europe, en Asie, en Amérique du Nord et en Amérique du sud et a enregistré pour Radio-Canada, le canal Savoir et le canal Bravo!. Elle compte à son actif cinq enregistrements, soit un disque solo intitulé «Regard» sur étiquette XXI-21 productions; un disque en duo de guitares avec le Duo Alba ¡Viva Espana!, sur étiquette Atma; trois disques flûte et guitare avec le Duo Piazzolla, Musique du Monde », sur étiquette SNE; «Georges Delerue, musique pour guitare et pour flûte», sur étiquette DCM; et ¡Tango Classico!, sur étiquette Société métropolitaine du disque, Espace 21.
  7. Caroline Tremblay
    Caroline Tremblay
    Flûtiste à bec professionnelle
    Flûtiste à bec native de la Côte-Nord au Québec, Caroline Tremblay se démarque par son amour contagieux de la musique, jumelé à une intensité frémissante et une technique fluide. Lauréate du premier prix dans sa catégorie au Concours de musique du Canada, Caroline a obtenu une maîtrise en interprétation de la musique à l’Université de Montréal. Très active en concert avec Flûte Alors!, Caroline a été également soliste et chambriste au sein d’orchestres tels que Les Violons du Roy, I Musici, La Bande Montréal Baroque et l'Ensemble Caprice. Elle a aussi pris part à plusieurs enregistrements sous étiquette ATMA. Directrice musicale de la Société de Flûte à bec de Montréal, elle enseigne au Centre musical CAMMAC et à la Coopérative des professeurs de musique de Montréal. Constamment en exploration des diverses formes du pouvoir de la musique, Caroline étudie présentement la musicothérapie.
  8. Jean-François Desrosby
    Jean-François Desrosby
    Guitariste et professeur
    Reconnu pour son jeu énergique, sa grande virtuosité et son sens musical empreint d'une grande profondeur, le guitariste Jean-François Desrosby fait briller son talent sur les scènes du monde. Sa formidable présence scénique est également soulignée par la critique notamment pour sa capacité à captiver et fasciner l’auditoire. Deux albums solos ont aussi été reçus avec enthousiasme faisant l’objet de plusieurs critiques positives. Une connaissance intime des forces de la nature La démarche artistique de Jean-François Desrosby est directement influencée par son rapport étroit avec la nature et de sa passion pour le plein air. Ainsi, plusieurs de ses idées musicales découlent directement de l'observation des forces et manifestations naturelles qui l’entourent. Ces éléments sont transposés en forts contrastes dans son jeu instrumental. Son amour profond pour la nature et son expérience en milieu sauvage l’ont d’ailleurs mené à agir comme coordonnateur bénévole en recherche et sauvetage. Il a ainsi participé à la recherche de personnes portées disparues en forêt dans sa région. Une technique unique aux bases scientifiques À la suite d'une blessure à une main, Jean-François Desrosby a dû repenser sa technique de jeu à partir de la base. De nombreuses recherches dans les domaines de la biomécanique et de la psychologie de la performance lui ont permis de poursuivre sa carrière de concertiste. Ces connaissances l’ont également mené à l'obtention d'un doctorat sur le sujet et à la rédaction, en 2011, du livre Guitaristes classiques : Les secrets de votre potentiel! Depuis, il publie régulièrement des articles sur la psychologie de la performance et la biomécanique sur le blogue BrainyGuitarist.com. De nombreux lecteurs s’intéressent à ses recherches et travaux sur ces sujets. Un enseignement modernisé En plus d’enseigner avec passion à l'Université de Sherbrooke, Jean-François Desrosby est un pédagogue recherché. Il est régulièrement invité à donner des classes de maître et conférences pour les universités et les conservatoires ainsi que pour d’autres prestigieuses organisations, comme la Guitar Foundation of America. De plus, il se positionne en tant qu'acteur de la modernisation de l'enseignement de la guitare en lui apportant une dimension scientifique. Il se démarque ainsi d’une méthode de l’enseignement de la musique dite plus traditionnelle, souvent basée sur une école technique ou autre. Des bourses et des distinctions Jean-François Desrosby a reçu avec grande distinction en guitare un prix des conservatoires de musique du Québec. Il a été neuf fois boursier du Conseil des Arts et des Lettres du Québec et deux fois du Conseil des Arts du Canada. Il a également reçu des bourses du comité des Études supérieures de l’Université de Montréal (doctorat), de l’Office franco-québécois pour la jeunesse ainsi que de la Fondation Mc Abie, aujourd’hui nommée Fondation Wilfrid-Pelletier. « Peu importe qui a choisi le terme énergique, il ne blaguait pas! » Classical Guitar Magazine « Desrosby Rock! » This Is Classical Guitar « Équivalant à l'énergie d'un groupe rock, laissant de côté Hedfield! » Classical Guitar Canada « Je serais maintenant vraiment intéressé à voir ce guitariste performer sur scène! » Classical Guitar Magazine « Il a beaucoup de goût et le vrai sens de la musique. » InfOpera «J'ai été impressionné par la pureté de ses interprétations et de sa capacité à captiver son auditoire! » (R. Servin. Dir. FIGI, Mexico)
  9. Alexandre Éthier
    Alexandre Éthier
    Guitariste professionnel
    Alexandre Ethier est né en 1978, à St-Aimé, au coeur de la Montérégie. Dès son jeune âge, son père guitariste lui enseigne les rudiments de la guitare classique. Cependant, ce n'est qu'à l'âge de 17 ans qu'Alexandre se consacre sérieusement à cet instrument. Puis, il étudie notamment avec José Harguindey, Alvaro Pierri, et à Chicago avec le grand maître et compositeur Sergio Assad. En 2000, il rencontre Richard Desjardins qui devient un ami. De retour d'une tournée à Toulouse où il assurait la première partie du chanteur, Alexandre Éthier fonde Forestare, un ensemble de douze guitares classiques et d'une contrebasse. Forestare compte plus de 200 concerts à sa feuille de route, plusieurs participations à des festivals internationaux au Québec, en France et au Chili, et est récipiendaire, entre autres, du Félix de l'album instrumental de l'année en 2007. Après plus de 10 années d'existence, la qualité de ses concerts et sa contribution à l'avancement du répertoire pour ensemble de guitares ont fait de Forestare l'un des ensemble les plus respectés au monde. Parallèlement, Alexandre Éthier poursuit sa carrière de soliste et de chambriste en se produisant aux côtés d'Alexandre DaCosta et de Wonny Song, au sein du Trio Guitares Nomades en plus d'être l'invité du Quatuor Alcan, du L.A. String Quartet et du Orchestra London sous la direction de Jean-Philippe Tremblay en février 2012. Alexandre est professeur pour Partageons l'Espoir, un organisme qui vient en aide aux jeunes du Sud-Ouest de Montréal. Il est l'instigateur du programme "El Sistema" qui y a été implanté en septembre 2013. Des cours d'ensemble de guitares, d'ensemble de violons et de choeur y sont offerts gratuitement et ce trois fois par semaine, pour l'instant. En septembre 2014, Alexandre implante un autre programme "El Sistema" à la Maison Kekpart de Longueuil, qui est un organisme oeuvrant auprès de jeunes adolescents en difficulté. Il enseigne également au Camp musical Père Lindsay depuis plusieurs années, et est l'initiateur du Projet musical Kitcisakik, qui offre gratuitement des cours de musique sous forme de camp musical, ainsi que des concerts de haut niveau aux jeunes Anicinape de cette Communauté du Parc de la Vérendrye. En septembre 2014, Alexandre a effectué une première tournée de concerts intitulée Soleil d'Espagne: Vie et poésies de Lorca, en compagnie du violoniste Alexandre DaCosta et du poète et chanteur Richard Desjardins à la narration. Un an plus tard, Alexandre enregistre un troisième album avec Forestare. Celui-ci consacré à la musique baroque, a été enregistré sous l'étiquette 2xHD, avec le renommé producteur André Perry ainsi que le musicologue Georges Nicholson à la réalisation.
  10. Josée Campeau
    Josée Campeau
    Violoncelliste
    Josée Campeau est née à Montréal en 1972. Attirée par la musique dès son plus jeune age, un parcours artistique se dessine et elle se retrouve à l’école Le Plateau ou elle choisira le violoncelle comme instrument. Elle sera admise au conservatoire de musique de Montréal à l’age de 10 ans et y obtiendra un diplôme d’interprétation en 1992. Elle ira se perfectionner auprès de Michel Strauss, professeur au CNSM de Paris, et par la suite avec Hélène Gagné à l’université Concordia. Josée a aussi été membre de l’Orchestre nationale des jeunes du Canada en 1990, et participé à la série “jeunes artistes” de Radio Canada. Ayant toujours été attiré par l’improvisation et le processus créatif, Josée rencontre au fil du temps des musiciens et professeur(e)s qui l’amène à explorer et élargir son langage musical. Elle assistera en autre à des stages d’improvisation avec David Darling (Music for People), Julie Lyon Lieberman ( Strings without boundaries) et Helmut Lipsky (CLAZZ Tuscany). Cette démarche créative amènera Josée a développer un ménage heureux de pop rock, musique du monde et improvisation libre, teinté de blues et de jazz. Son intérêt grandissant pour la scène l’amène a se joindre au Cirque Du soleil en 1996. Elle participera à la création du spectacle ‘’Quidam’’ qui sera en tournée pendant plus de 20 ans . Elle y sera violoncelliste de la création jusqu’à la fin de ce spectacle en 2016. Plus de 6000 représentations dans 43 pays, avec des participations au ‘’Jay Leno show’’ et ‘’David Letterman’’. Ses expériences professionnelles incluent aussi l’Orchestre Baroque de Montreal, l’orchestre de Ville Mont-Royal, membre des Wonder Trois-Quatre ( spectacle d’humour et musiques improvisées) et des improvisations et écriture de musique pour théâtre et danse. Josée Campeau est née à Montréal en 1972. Attirée par la musique dès son plus jeune age, un parcours artistique se dessine et elle se retrouve à l’école Le Plateau ou elle choisira le violoncelle comme instrument. Elle sera admise au conservatoire de musique de Montréal à l’age de 10 ans et y obtiendra un diplôme d’interprétation en 1992. Elle ira se perfectionner auprès de Michel Strauss, professeur au CNSM de Paris, et par la suite avec Hélène Gagné à l’université Concordia. Josée a aussi été membre de l’Orchestre nationale des jeunes du Canada en 1990, et participé à la série “jeunes artistes” de Radio Canada. Ayant toujours été attiré par l’improvisation et le processus créatif, Josée rencontre au fil du temps des musiciens et professeur(e)s qui l’amène à explorer et élargir son langage musical. Elle assistera en autre à des stages d’improvisation avec David Darling (Music for People), Julie Lyon Lieberman ( Strings without boundaries) et Helmut Lipsky (CLAZZ Tuscany). Cette démarche créative amènera Josée a développer un ménage heureux de pop rock, musique du monde et improvisation libre, teinté de blues et de jazz. Son intérêt grandissant pour la scène l’amène a se joindre au Cirque Du soleil en 1996. Elle participera à la création du spectacle ‘’Quidam’’ qui sera en tournée pendant plus de 20 ans . Elle y sera violoncelliste de la création jusqu’à la fin de ce spectacle en 2016. Plus de 6000 représentations dans 43 pays, avec des participations au ‘’Jay Leno show’’ et ‘’David Letterman’’. Ses expériences professionnelles incluent aussi l’Orchestre Baroque de Montreal, l’orchestre de Ville Mont-Royal, membre des Wonder Trois-Quatre ( spectacle d’humour et musiques improvisées) et des improvisations et écriture de musique pour théâtre et danse.
  11. Isabelle Brassard-Porter
    Isabelle Brassard-Porter
    Interprète, chef d'orchestre et éducatrice
    Interprète, chef d'orchestre et éducatrice sont quelques-uns des rôles assumés par Isabelle Brassard-Porter au cours d'une longue carrière musicale. Flûtiste et piccoliste professionnelle, elle a eu la chance de jouer de grandes oeuvres avec l’Orchestre symphonique d’Ottawa pendant trente-deux saisons. Comme enseignante, Madame Brassard-Porter a été à la tête du programme de musique instrumentale au sein du Programme Spécialisé en Arts de l’École secondaire Béatrice-Desloges. À titre de chef d’orchestre, Isabelle a dirigé de nombreux ensembles dont l’Orchestre à vent senior Béatrice-Desloges qui a remporté les plus hauts honneurs à de nombreux festivals au Canada, aux États-Unis et en Europe. En 2012, MusiqueFest Canada a reconnu madame Brassard-Porter en lui décernant le prix d’excellence Keith Mann Outstanding Director Award. Au cours de sa carrière, Isabelle a inspiré d’innombrables jeunes à découvrir la joie et les bienfaits de faire de la musique et est heureuse de continuer cette mission en tant que juge à MusicFest Québec.
  12. Mark Hopkins
    Mark Hopkins
    Chef d'orchestre et éducateur
    Professeur au "School of Music" de l'Université Acadia à Wolfville en Nouvelle-Écosse, Dr. Hopkins dirige l'Orchestre à Vents de l'Université en plus d'y enseigner les cours de direction ainsi que plusieurs cours du programme d'enseignement musicale. Il est le co-directeur artistique du "Denis Wick Canadian Wind Orchestra" et directeur artistique du "Nova Scotia Youth Wind Ensemble" (2008-2011, 2013 à aujourd'hui). En novembre 2016, il a été récipiendaire du "Established Artist Award from Arts Nova Scotia" pour souligner son énorme contribution en tant que directeur artistique de nouveaux projets musicaux, incluant "Shattering the Silence", un festival de musique innovateur et avant-gardiste. Parmi ses récents projets en tant que chef d'orchestre, on retrouve le CD "In Sonorous Falling Tones" (album nominé lors des "East Coast Music Award" en 2018). Il a dirigé de nombreux ensembles honorifiques au Canada, aux États-Unis, aux Bermudes, à Hong Kong, en Chine, au Japon, en Italie, en Suisse ainsi qu'en Roumanie. Il est un des juges/cliniciens de festival les plus en demande à travers le pays !
  13. André Jutras
    André Jutras
    Compositeur / arrangeur
    Diplômé du Conservatoire de musique de Montréal en musique de chambre (1978) et en hautbois (1979), il s’inscrit ensuite à l’Université Laval pour étudier l’analyse, la composition et l’orchestration avec François Morel. En 1985 il obtient le poste de cor anglais au sein de l’orchestre symphonique de Québec et joue régulièrement avec les Violons du Roy, en plus de diriger l’harmonie de la faculté de musique et d’écrire de nombreux arrangements symphoniques. Pendant ses années à Québec, il étudie la direction d’orchestre avec Simon Streatfield ce qui le mènera au poste de chef en résidence de l’orchestre philharmonique de Calgary de 1991 à 1994. Au cours des années, il a de plus dirigé les orchestres de Vancouver, Edmonton, Winnipeg, Windsor, Sherbrooke et Québec. En avril 2000, il est nommé à titre d’agent de programme en musique au Conseil des arts du Canada, poste qu’il occupera pendant dix-huit ans. Dans le domaine des harmonies, il est surtout reconnu pour ses œuvres publiées depuis 1985 par l’éditeur américain C.L. Barnhouse, distribuées et interprétées internationalement par divers ensembles réputés lors de concerts, concours ou festivals. Depuis sa retraite en juin 2018, il est revenu à l’écriture et à la direction d’orchestre tout en offrant son expérience et ses conseils aux jeunes musiciens lors d’évènements tels que le MusicFest Québec.
  14. François A. Ouimet
    François A. Ouimet
    Chef de choeur
    François A. Ouimet est un chef de choeur québécois aux horizons multiples. Après avoir complété une maîtrise en direction chorale à l'Université de Montréal, il a dirigé et enseigné à l'Université de Sherbrooke, puis à l'Université de Montréal. De 2009 à 2015, il a dirigé les choeurs à l'École de musique Schulich de l'Université Mcgill. M.Ouimet est chef-répétiteur pour le Choeur Métropolitain , qu'il a préparé pour Yannick Nézet-Séguin dans des productions telles que la Missa Solemnis de Beethoven, le Requiem de Verdi, la Passion selon Saint-Mathieu de Bach, ainsi que les opéras Parsifal et Lohengrin, de Wagner. Cette dernière production a remporté un prix Opus pour ''Concert de l'année, musique romantique''. Depuis 2013, M. Ouimet dirige les choeurs de l'École de musique Vincent-d'Indy. Il entame sa vingtième saison en tant que directeur musical des Voix Ferrées, un des choeurs québécois les plus en vue, avec lequel il multiplie les collaborations avec des artistes de renom tels que les Soeurs Boulay, Karim Ouellet, Émile Proulx-Cloutier et Patrick Watson. En 2015, il endisquait la Missa Campanula, de Karen Young, avec le choeur professionnel Voces Boreales et Suzie Leblanc. François A. Ouimet arrange et compose pour des choeurs de tous âges et tous niveaux. Sa musique chorale a été chantée par quelques-uns des meilleurs ensembles professionnels du Canada, notamment Voces Boreales et Pro Coro Canada. Polyvalent, passionné, positif et exigeant, il est très en demande et donne des ateliers sur le chant choral partout au Québec et au Canada.
  15. Thomas Le Duc-Moreau
    Thomas Le Duc-Moreau
    Chef d'orchestre et violoncelliste
    Chef assistant en résidence à l'Orchestre symphonique de Québec et directeur artistique de l’Ensemble Volte, Thomas Le Duc-Moreau vient tout juste d’être nommé chef assistant de l’Orchestre symphonique de Montréal et de Kent Nagano dès septembre 2019, devenant ainsi le plus jeune chef assistant de l’histoire de l’OSM. Apprécié pour son écoute et sa flexibilité, Thomas a été invité par l’Opéra de Bonn et son chef Jacques Lacombe à diriger, à l’automne 2017, trois semaines de répétitions d’une nouvelle production de Carmen de Bizet. À l’été 2019, il sera répétiteur pour la production du Vaisseau fantôme de Wagner à l’Opéra de Québec, mis en scène par François Girard. En septembre 2018, il a été appelé à diriger l’Orchestre du Théâtre National de Prague dans le prestigieux Dvorak Hall du Rudolfinum dans le cadre du Young Prague Festival. De 2016 à 2018, il a agi à titre de chef assistant à l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières où il a dirigé l'ouverture de huit concerts. Avec l’Ensemble Volte, Thomas n’hésite pas à mettre de l’avant d’importants artistes de sa génération notamment la pianiste Élisabeth Pion, le violoncelliste Dominique Beauséjour-Ostiguy, le compositeur Louis-Michel Tougas et le metteur en scène Frédéric Ellis. L’Ensemble Volte est d’ailleurs reconnu pour sa programmation d’une grande originalité, alors que de nombreuses formes d’arts sont mises en relations. Titulaire d’un baccalauréat en violoncelle (2016) et d’une maîtrise en direction d'orchestre (2018) du Conservatoire de musique de Montréal, Thomas a étudié auprès de la violoncelliste Carole Sirois et du chef Jacques Lacombe. Au cours de ses études, le Conservatoire lui a régulièrement confié la direction de l’orchestre symphonique de l’institution dans le cadre de concerts, de répétitions visant à préparer l’orchestre pour des chefs invités et de l’interprétation des œuvres de la classe de composition. Au cours de sa jeune carrière, il a eu l’occasion de se perfectionner auprès des chefs Alexandre Bloch, Michael Francis, Julian Kuerti et Alain Trudel.
  16. Roseline Blain
    Roseline Blain
    Chef de choeur et pianiste
    La chef de chœur et pianiste montréalaise Roseline Blain est reconnue pour ses qualités expressives, son feu et l’émotion qu’elle transmet dans ses interprétations inspirées. Elle œuvre maintenant dans le milieu choral depuis près de vingt ans. Son amour pour l’art vocal et le chant choral l’ont menée à compléter une maîtrise en direction chorale sous la direction de Robert Ingari à l’Université de Sherbrooke. Elle est la directrice artistique de plusieurs chœurs à Montréal: Les Petites Voix du Plateau, le Choeur du Plateau, ainsi que les ensembles à voix égales Gaïa et Phoebus. Ce dernier a remporté la première place dans sa catégorie au concours national des chœurs amateurs en 2015. Très actif dans les événements d’envergure à Montréal, le Choeur du Plateau a été récipiendaire du 2e prix dans sa catégorie en plus de recevoir la mention de “Meilleure chorale de l’Est du pays” en 2017. En juin 2015, elle a remplacé au pied levé le directeur artistique des Petits Chanteurs du Mont-Royal lors d’une tournée d’une dizaine de concerts qui les a menés au Danemark et en Allemagne. Elle a aussi été l’adjointe à la direction artistique au sein de cette maîtrise. Roseline Blain a occupé les fonctions de directrice générale du Chœur de chambre du Québec dans lequel elle a chanté pendant cinq ans. En plus d’avoir travaillé avec les chefs Robert Ingari, Jon Wahsburn et Andrew Megill, elle a collaboré avec plusieurs ensembles à Montréal : l’Orchestre de chambre de McGill, l’Orchestre des Jeunes de Montréal, l’Orchestre de la Francophonie, l’OPMEM, l’Ensemble Pallade Musica et l’Orchestre métropolitain. Mme Blain est régulièrement demandée pour des coaching d’interprétation ainsi que pour animer des ateliers sur le chant choral.
  17. Uliana Drugova
    Uliana Drugova
    Violoniste
    Très active sur la scène québécoise, Uliana Drugova fait ses débuts en 2009, en tant que soliste, avec l’Orchestre symphonique de Laval. Diplômée de l’Université de Montréal, elle termine, en 2012, un doctorat en interprétation musicale, sous la direction de Claude Richard. À plusieurs reprises, elle est soliste invitée de l’Ensemble Arkea et collabore, en tant que chambriste, avec Marie-Josée Lord et le Quatuor Saguenay. Elle est membre fondatrice du Trio de l’Île et du Quatuor Voxpopuli. Dès l’âge de onze ans, Uliana est lauréate et finaliste au Concours de concertos du Conservatoire de musique McGill et au Concours de musique du Canada. Elle est récipiendaire de nombreuses bourses et mentions de la Fondation de soutien aux Arts de Laval, de la Faculté de musique de l’Université de Montréal et du Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC). Uliana Drugova est actuellement professeure de violon et de musique de chambre au secteur collégial de l’École de musique Vincent-d’Indy et enseigne le violon en tant que chargée de cours à l’Université de Montréal. Elle est régulièrement invitée à donner des cours de maître dans diverses institutions et à titre de juge dans le cadre de divers festivals et concours.
  18. Samuel Laroche-Pagé
    Samuel Laroche-Pagé
    Guitariste
    Très tôt, Samuel participe à de nombreux concerts et évènements musicaux. En 2007, il obtient un diplôme d’études collégiales au Cégep Marie-Victorin dans la classe de M. Jacques Joubert. Il poursuit ses études à la faculté de musique de l’Université de Montréal avec M. Peter McCutcheon et par la suite, il obtient un Prix à l’unanimité du jury au Conservatoire de musique de Montréal avec M. Jean Vallières. Depuis 2012, Samuel travaille au sein de la Société de guitare de Montréal à titre d’administrateur et webmestre. Boursier à plusieurs reprises de l’Academie du Domaine Forget et de la Fondation du conservatoire, Samuel s’est perfectionné auprès de grands maîtres de la guitare tel que Fabio Zanon, Rémi Boucher, Pavel Steidl, Ioana Gandrabur, Lorenzo Micheli, Matteo Mela, Jérôme Ducharme, Aniello Desiderio, Roland Dyens, Sergio & Odair Assad et Manuel Barrueco. Samuel enseigne à l’Académie Archets & compagnie, à l’École des Jeunes de la faculté de musique de l’UdeM et au Préconservatoire de musique de Montréal. Remarqué par le camp musical CAMMAC, il y devient en 2014, professeur de guitare classique durant la période estivale.
  19. Pierre Alexandre Maranda
    Pierre Alexandre Maranda
    Contrebassiste
    Le contrebassiste Pierre-Alexandre Maranda à obtenu un prix avec grande distinction en musique de chambre en 2010, ainsi qu'un prix à l'unanimité du jury en interprétation en 2014 au Conservatoire de musique de Montréal . En parallèle, il a parfait son jeu d’improvisation auprès de René Lussier, Robert Marcel-Lepage et Lori Freedman. Démarqué par la variété des milieux auxquels il touche et son intérêt pour la création, il participe à plusieurs ensembles variés dont l'Orchestre métropolitain, l’Ensemble contemporain de Montréal, Trio Rousso, forestare pour n’en nommer que quelque uns. Son parcours comprend la musique contemporaine, l’improvisation, le tango, la musique populaire, en plus de la musique de tradition classique. Il est aussi professeur de contrebasse classique au cégep de Drummondville, à l’école Curé-Antoine Labelle, à l’école Poly-Jeunesse, ainsi qu’au Camp Musical des Laurentides où il peut partager sa passion avec la relève.
  20. Jean MacRae
    Jean MacRae
    Violoniste et altiste
    Née à Victoria, en Colombie-Britannique, Jean a étudié le violon, le piano et le chant au Conservatoire de musique de Victoria. Elle a mérité de nombreux prix et bourses d’excellence. Elle a été membre du Victoria Symphony Orchestra pendant 11 ans. Après avoir choisi l’alto, Jean a poursuivi sa carrière au sein de l’Orchestre symphonique de Québec, de 1987 à 1991, et a ensuite joué au sein de l’Orchestre Métropolitain de Montréal pendant douze ans. Durant cette même période, elle a été membre de l’ensemble La Pietà sous la direction d’Angèle Dubeau et alto solo des Montreal Chamber Players. Elle a joué avec l’Orchestre symphonique de Montréal, la Société de musique contemporaine du Québec, l’Orchestre Baroque de Montréal et le Nouvel Ensemble Moderne, en plus de participer à la série Musique de chambre Allegra. Jean s’est également forgé une solide réputation comme pédagogue. Elle a notamment enseigné le violon, l’alto et la musique de chambre au Conservatoire de musique de Victoria et à l’école secondaire Pierre-Laporte. Elle enseigne actuellement le violon, l’alto et la musique de chambre à l’École de musique Vincent-d’Indy et elle est directrice artistique et chef d’orchestre de l’Orchestre des jeunes de Westmount. Elle a aussi enseigné dans différents camps musicaux au Canada. Jean se consacre au développement de programmes pour les jeunes musiciens de tous les niveaux avec lesquels elle partage sa passion et son enthousiasme pour la musique.