La petite histoire du MusicFest Québec
Il y a plus de vingt-cinq ans, un groupe de professeurs de musique très impliqués voulaient donner un souffle nouveau à l'apprentissage de cette discipline. De là naquit l'idée de mettre sur pied un festival de musique d'un nouveau genre qui s'adresserait aux élèves du secondaire. Déjà dans les festivals internationaux et dans les camps musicaux, une expérience inédite faisait petit à petit son chemin et se gagnait des adeptes. Ces enseignants croyaient que cette formule innovatrice pouvait être adaptée à la réalité scolaire du secondaire et qu'elle pourrait permettre la réalisation d'un grand rassemblement de musiciens. La volonté d'agir qui habitait ces professionnels de l'enseignement a fait naître, au milieu des années 1980, ce grand festival qu'est désormais MusicFest Québec.

Cette grande fête devrait refléter un grand principe directeur : Favoriser dépassement de soi au lieu du dépassement de l'autre. Cet objectif visait à s'éloigner des formules traditionnelles axées sur la compétition et à favoriser une saine socialisation où l'appréciation des qualités des autres deviendrait primordiale. Pour se faire, chaque groupe participant à ce festival, devrait offrir une prestation de quelques vingt minutes en présence des pairs et d'une équipe d'évaluateurs spécialistes de l'enseignement de la musique. Faisant suite à la présentation, un atelier animé par l'un de ces derniers fournirait aux élèves de l'ensemble musical et à son directeur une appréciation de leur performance et des avenues à explorer en vue d'une meilleure interprétation des oeuvres. L'Évaluation basé sur des critères précis serait concrétisée sous forme de mentions d'Or, d'Argent ou de Bronze. Voilà la formule privilégiée à l'époque qui permit au MusicFest-Québec de prendre son envol. Depuis, beaucoup de chemin a été parcouru. De trois harmonies scolaires participantes en 1984 nous aurons le plaisir d'entendre plus de cinq mille jeunes musiciens cette année, regroupés en divers ensembles : guitares, chorales, orchestres et harmonies. Cette réponse témoigne avec éloquence de l'intérêt qu'a suscité dans les écoles le cadre proposé à l'origine.

A ses débuts, implanté surtout à Montréal et en banlieue, le MusicFest s'est vite étendu pour atteindre toutes les régions québécoises. Comme toute entreprise qui grandit assez rapidement, le MusicFest a été confronté à des difficultés liées à sa croissance. Les écoles qui, au début, ont offert leurs locaux pour la tenue de l'événement, ont éventuellement dû cesser cette collaboration devant l'ampleur prise par les activités du MusicFest et les impératifs des calendriers scolaires. D'autre part, les directeurs musicaux des divers ensembles se faisaient de plus en plus insistants à ce qu'on leur offre des locaux aux qualités acoustiques convenant mieux à l'expression musicale. , à Montréal, nous entreprenons une nouvelle collaboration avec le Collège Vanier de Ville Saint-Laurent. En plus de nous offrir des salles de grandes qualités, nous disposons des facilités d'un complexe collégial de facture récente. Dans la région de Québec, nous continuons notre association avec le Collège Notre-Dame-de-Foy de Saint-Augustin-de-Desmaures.